AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 :: Toute histoire a son commencement :: Les Actes de Naissances :: Les Actes en Règles Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Jude Miller
avatar
Jude Miller
libre et spontané
✜ Date d'inscription : 20/08/2018
✜ Lettres d'Amour : 149
✜ Salaire mensuel : 2230
✜ Compte en banque : 590 $
✜ Age : 23
✜ Profession : Ouvreur
✜ Avatar : Evan Peters
✜ Crédits : Moi-même
✜ Niveau D'écriture : Je suis une Vague (s'adapte au partenaire).
Voir le profil de l'utilisateur
libre et spontané

Lun 20 Aoû - 16:52
Jude Miller
basique
Nom ✜ Miller Prénom ✜ Jude, dérivé de Judas et signifiant « je remercie Dieu ». Avec un blaze pareil, inutile de vous préciser que plus jeune le garçon passait la plupart de ses dimanches en famille à l’église  Surnom ✜ Juju de par ses parents, mais il préfère autant que vous vous absteniez de l’appeler ainsi Âge ✜ 23 ans Date de naissance ✜ 16.02.1995. Lieu de Naissance ✜ Ici même, dans cette ville Origines ✜ Amerlock de pure souche  Statut Matrimonial ✜ Sort d’une relation de presque deux ans avec une meuf s’étant révélée être lesbienne. Impec...  Quartier ✜ Avenue Rosewood, seul dans un 17m² avec son rat Date d'arrivé ✜ A toujours vécu ici.

carrière
Métier ✜ Vous le voyez, ce type déchirant les tickets de cinéma avant de vous en rendre la moitié et de vous laisser passer le cordage d'un rouge flamboyant jusqu'à la salle de projection indiquée ? Non ? Et bien, ce type là, c'est Jude. Anciens Jobs ✜ A dealer un peu de drogues au cours de son adolescence, mais a rapidement stoppé en voyant l'un de ses camarades de classe se faire embarquer par les keufs. Il a également travailler sur des chantiers pendants quelques années avant de trouver son emploi actuel, il y a de ça 1 an Objectif de carrière ✜ Ayant arrêté ses études avant de passer le bac, Jude n'a pas grand espoir quant à sa future carrière. Si son boulot n'est de loin pas le job de ses rêves, au moins lui permet-il de vivre indépendamment de ses parents qu’il ne supporte plus sans trop se fatiguer.

relation
Parents ✜ Lyneda et Callum, respectivement âgés de 42 et 43 ans.
Uni très tôt par les liens sacrés du mariage, ses parents alors tout deux vierges du moindre vice semblaient sortir tout droit d'une satyre ancienne et démodé.
Fervents Chrétiens, ils étaient comme il se devait réfractaire à la pratique du coït en dehors du mariage, à la consommation d'alcool, de drogue ou autres substances ayant le pouvoir de rendre un quotidien monotone un peu plus amusant, ainsi que fondamentalement homophobes.
À côté de ça, ils prônaient l'amour de son prochain et la tolérance...
Ironie, quand tu nous tien. Frères et Soeurs ✜ Une petite sœur, Mary, de deux ans sa cadette. A mi chemin entre les croyances de ses parents et le m’enfoutisme constant de Jude, la jeune-femme déjà bien plus mature que son aîné faisait la fierté de ses parents Vos Enfants ✜ Aucuns. Du moins, pour autant qu’il sache, mais il espère néanmoins en avoir un jour un ou deux. De préférence hors mariage, histoire de faire un pied de nez à ses parents trop coincés. Amours ✜ Sa dernière relation en date s’était terminée deux mois plutôt. Deux années conclues par cette simple phrase « Désolé Jude, mais j’ai trouvé quelqu’un d’autre… Je t’aime, mais pas de la même façon que toi… Elle s'appelle Jana »
Impec… Super… Génial…
S’il n’avait pas été en froid avec ses parents, sans doute qu’il leur aurait annoncé la nouvelle ne serait-ce que pour voir la tête qu’ils feraient. Se foutre de leur gueule aurait bien été la seule compensation à son célibat, mais il avait coupé les ponts avec eux et, même s'il ne vivaient qu'à 30min de bus les uns des autres, toute communication était coupé entre eux depuis déjà 5 ans. Animaux Domestiques ✜ Un rat noir nommé Gon en l’honneur du personnage principal du manga Hunter x Hunter

Meilleur Souvenir Des souvenirs heureux, Jude en avait des tas. Pour la plupart, ils n’étaient que brides de mémoire fugaces paraissant insignifiant aux yeux de ceux ne les ayant vécus, mais pour le garçon ils étaient la preuve de tout ce qu’il avait vécu.
Ses premières fois quelle qu’elles soient étaient pour lui des expériences inoubliable, aussi magique que tragique.
Ses premières sorties en famille, ses premiers Noëls, la première fois qu’il avait tenu un joint entre ses doigts juvénile, brisant par ce simple geste des années d’éducation Chrétienne…

Des tonnes de souvenirs jubilatoire lui tirant des sourires à chaque fois qu’il se les remémorait. Malgré ça, son meilleur souvenir restait sans nul doute sa rencontre avec Charlie.
Banale, les deux jeunes hommes s’étaient connus à leur rentré au collège et Jude avait été entièrement happé par ce garçon rempli de colère, au caractère si différent de celui que sa famille avait toujours attendu de lui.
Charlie se foutait des dogmes, de la bienséance, et Jude était tomber irrémédiablement amoureux de cet état d’esprit auquel il avait toujours aspiré sans jamais oser se rebeller.
L’adolescence aidant, le brun appris à se détacher de la mentalité dépassé de ses parents à grand renfort de cris et de coup de poing sur la table, de désobéissance programmées et de provocations.

Pire Souvenir S’il devait vous répondre du tac au tac, sans doute que le jeune homme vous répondrait que son pire souvenir coïncidait avec sa première expérience sexuelle non masturbatoire.
S’il avait commencé très jeune à se faire du bien en solitaire et ce malgré le tabou que cette pratique était pour lui, lorsqu’il rencontra sa première petite amie à l’âge de 15 ans ce fut une toute autre histoire.
Partager entre son éducation et ses désirs, poussé en partie par ses amis tous déphasés par l’étroitesse d’esprit de ses parents, lorsque Jude se décida enfin à passer à la casserole, autant vous dire que le résultat était des plus catastrophiques.
Jamais ses parents n’avaient pris le temps de discuter avec lui de contraception, ni de quoi que ce soit d’autre en matière de sexualité humaine, si bien que le garçon n’ayant pour seuls repère que les commentaires graveleux de ses camarades de classe s’était purement et simplement foiré.
Non content d’avoir galéré à mettre le préservatif, il avait manqué de peu de se tromper de trou et était parti au quart de tour avant même d’avoir pu laisser sa compagne s’habituer à sa présence.
Bien entendu, il n’était nullement au courant de l’existence du clitoris et s’était contenter pour tout préliminaires que de quelques baisers et caresses timides.
Une C.A.T.A.S.T.R.O.P.H.E.
Heureusement pour lui, son amie avait fini par le prendre en pitié et lui donner une seconde chance, lui apprenant avec une patience digne d’une sainte les différentes zones érogènes qu’elle possédait. Après plusieurs mois d’essai, il avait fini par prendre le pli et réussissait même à la faire jouir.
La plupart du temps...

Plus Grande Peur Bien qu’il ne l’avouerait sans doute jamais à personne, sa plus grande peur est celle de mourir et de se rendre compte que ses parents avaient raison depuis le début. De se retrouver face à face avec Lucifer et de brûler en enfer.
Objectif de Vie Son objectif de vie serait sans nul doute de s’en trouver un. D’arrêter de se laisser porter par le courant et de prendre sa vie en main une bonne fois pour toute. Trouver un métier qui lui plait et un meilleur appartement serait déjà un bon début...
Partenaire Idéal Une femme de caractère, capable de lui tenir tête, mais aussi de s’assumer par elle-même et de ne pas attendre de lui qu’il soit présent à tous les instants.
Car si Jude est capable d’aimer sincèrement, il cultive l’idée que sa partenaire et lui-même aient droit chacun à leur jardin secret.


 
Je suis Ulrich et je viens de souffler mes 23 eme bougies. J'ai connu votre forum grâce à Sol et j'ai pas pu résister à m'inscrire... Concernant mon personnage, il sera dans le groupe des poissons et pour l'avatar c'est Evan Peters qui le représentera ! Puis si tout cette présentation vous dit quelque chose, c'est normal, car je suis aussi Ulrich Von Kuffner.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jude Miller
libre et spontané
✜ Date d'inscription : 20/08/2018
✜ Lettres d'Amour : 149
✜ Salaire mensuel : 2230
✜ Compte en banque : 590 $
✜ Age : 23
✜ Profession : Ouvreur
✜ Avatar : Evan Peters
✜ Crédits : Moi-même
✜ Niveau D'écriture : Je suis une Vague (s'adapte au partenaire).
Voir le profil de l'utilisateur
libre et spontané

Lun 20 Aoû - 16:56
C'est mon histoire
Lorsque dans la fraîcheur d’une nuit de février un petit garçon vint au monde sous le regard bienveillant de ses parents, que la sage femme d’une cinquantaine d’années eu posé l’enfant couvert de sang contre le ventre rassurant de sa mère, l’homme âgé de tout juste 20 ans lui faisant face murmura d’une voix étranglée par l’émotion. « Bienvenu chez toi, Jude »
Jude, raccourcis de Judas, prénom connu de tous pour avoir été celui d’un des apôtres de Jésus selon la bible. Un apôtre qui, à en croire le livre sacré, avait livré le messie aux prêtres de Jérusalem, responsable de son exécution. Simplification d’un récit bien plus complexe et bien plus dense que le garçon avait été forcé de lire durant sa jeunesse.
Car oui, aussi ironique que cela puisse paraître, ces deux êtres lui ayant donné naissance et affublé d’un tel prénom étaient tout deux de fervents pratiquants.
Pourquoi alors donné à leur fils premier le nom d’un tel traître ? Pourquoi ne pas l’avoir nommé Mathieu ou Jean, voir Gabrielle ou Raphaël ? Pourquoi pas même Isaac, David, Joseph ?
À dire vrai, Jude lui-même n’en avait pas la moindre idée.
Il avait bien sûr tenté de demander une explication à ses parents lorsqu’il était enfant, mais ces derniers s’étaient contentés d’une réponse évasive « Dieu est amour. Il offre une seconde chance à qui de droit... »
Sûrement qu’ils pensaient pouvoir ainsi nettoyer les péchés de son homonyme en mettant au monde un nouveau Judas plus moderne et surtout plus sage. Peut-être qu’ils espéraient que leur fils contrebalance la pensée commune à leur croyance que ceux portant un tel nom allaient forcément mal tourner, un peu comme ceux portant le nom d’Hitler ou de Staline… Avaient-ils conscience qu’en agissant de la sorte, ils flirtaient avec le blasphème ? Vouloir prouver à Dieu qu’on pouvait vivre vertueux avec un tel prénom, c’était un peu comme le provoquer et lui montrer qu’on savait mieux que lui ce qui était et ce qui n’était pas.
C’est en tout cas ce que se prit à penser Jude alors âgé de 9 ou 10 ans, quand bien même n’en eut-il jamais parlé à ses parents de peur de recevoir leur courroux alors encore tant redouter.
Malheureusement pour eux, leur contre sort n’avait pas fonctionné et, bien vite, Jude se découvrit une aversion conséquente pour tout ce qui avait rapport à la religion.
Mais chaque chose en son temps :

0-10 ans :

L’enfance de Jude se passa au coeur d’une famille unie et solidaire. Son père fraîchement diplômé à l’heure de sa naissance venait tout juste de commencer à travailler pour une entreprise de pharmacopée bio et sa mère, vaillante tenancière de principes biblique, s’occupait de tenir la maison et d’élever les enfants. D’abords lui, puis sa petite sœur Mary née deux années plus tard.
D’aussi loin qu’il se souvienne, Jude n’avait jamais connu autre chose que la routine familiale.
La semaine, il allait à l’école et faisait ses devoirs en rentrant le soir. Le mercredi après-midi et le samedi, c’était sortie au parc ou au cinéma voir des films consciencieusement choisis par ses parents pour être « adaptés » à leurs enfants. A noter par exemple que Jude n’avait pu voir Tarzan avant ses 12-13 ans dû au fait que Tok, l’ami gorille de ce dernier, était en réalité une fille. Réalisant cela, Lyneda et Callum avaient refusé tout net que leur progéniture ne regarde une telle aberration. Un film pour enfant aux teintes LGBT, et puis quoi encore ? Une place pour chaque chose et chaque chose à sa place.
Tous les soirs, Lyneda prenait le temps de venir rejoindre ses enfants dans leur chambre commune et de leur lire un verset de la bible pour les endormir. Elle embrassait leur front juvénile et leur souhaitait de beaux rêves, priant pour que les anges les protège.
Quand enfin arrivait le dimanche, Jude était paré de sa plus belle tenue et suivait ses parents jusqu’à l’église familiale pour un sermon de deux heures. Cette église ayant servie aux mariages et aux enterrement de tout les membres de leur famille depuis aussi loin qu’ils s’en souviennent.
A noter également que, si Jude évite généralement d’en parler, son père et sa mère étaient tout deux cousins au second degré. Le père de sa mère et la mère de son père étaient tout les deux cousins.
Il n’était pas chose aisé de trouver une famille aussi pieuse que la leur, aussi ce type de mariage n’était-il pas si rare chez eux…
Également présents à la messe, les grands parents de Jude observaient leur descendance non sans un brin de fierté. Quel plus grand bonheur que celui de voir ses enfants donner à leurs tours la vie ?
Jude adorait ses grands parents, ils étaient sage et plein de bonté, mais tout aussi aveugle aux réalités que ne l’étaient ses parents. Même s’il ne le réalisa que bien plus tard.

10-18 ans :

La fin de l’enfance et le début de l’adolescence.
Jude ne devait pas avoir plus de 9 ou 10 ans la première fois qu’il se questionna sur les croyances de sa famille.
D’abord pieux, il interrogea ses parents sur quelques uns des sujets le taraudant avant de réaliser que jamais ces derniers n’étaient réellement sincère avec lui. Ils se contentaient de citer des passages de l’évangile sans jamais répondre de manière plus personnelle à ses questions.
« Pourquoi suis-je obligé d’aller à la messe chaque dimanche ? Ne puis-je pas prier Dieu depuis chez moi, comme tous les autres jours ? » « J’ai une copine qui a deux mamans et qui a l’air très heureuse… Pourquoi est ce qu’elles n’ont pas le droit d’être heureuses ? » « Si Dieu est amour, pourquoi est ce qu’il demande à l’homme qui a péché de se couper la main ? » et tant d’autres questions naissantes dans l’esprit curieux de l’enfant.
Et plus il grandissait, plus il se rendait compte de l’incapacité qu’avaient ses géniteurs à réfléchir autrement que comme on le leur avait appris.
Il les aimait et avait conscience qu’ils l’avaient tout deux élevés du mieux qu’ils le pouvaient, qu’ils avaient simplement tenté de lui inculquer des valeurs chers à leurs cœurs, mais Jude ne savait alors plus l’entendre.
À son entré au collège, son corps se mi brusquement à changer et, manquant cruellement de repères et de connaissance sur sa propre anatomie, il était de plus en plus perdu quant à ce qui était en train de lui arriver.
Il avait peur et était en colère, constamment.
Il avait envie de crier, sans trop savoir ni pourquoi ni sur qui ; de pleurer, mais aucune larme ne parvenait à quitter ses yeux charbonneux perdus dans l’immensité de la vie qui l’attendait.
Il avait envie de… Il ne savait pas trop quoi, à dire vrai. Du moins, jusqu’au jour où sa main se perdit à l’intérieur de son caleçon et qu’il découvrit les plaisirs coupable de la masturbation.
Il avait conscience que ce qu’il faisait était mal, mais putain ce que c’était bon.
Là aussi, il ne put s’empêcher de se demander pourquoi quelque chose d’aussi agréable se devait d’être interdit par Dieu. Bien entendu, il ne poserait jamais cette question à ses parents, mais c’est sans doute ce jour là qu’une barrière avait cédé en lui.
Il doutait de tout. Il avait envie d’autre chose.

Et il rencontra Charlie. Il sut instantanément que ce garçon était cet autre chose qu’il avait tant espéré. Il était sa porte vers un monde nouveau, loin, si loin du sien.
Charlie semblait son opposé, un garçon paraissant assuré et rentre dedans. Un enfant aux allures de chenapan.
Loin d’en être effrayé, Jude en fut émerveillé et, alors qu’il avait tout juste 11 ans et l'actuel tatoueur 10, il se décida à venir lui parler.
Aujourd’hui encore, il ne comprend pas vraiment ce qui avait prit à Charlie d’accepter de trainer avec un coincé du cul tel que lui. Peut-être y avait-il vu un challenge, une occasion de changer cette grenouille de bénitier en beau prince du vice, mais peut importait au final.
Seul comptait le résultat.

En compagnie de Charlie, il apprit à connaître un mode de vie lui ayant été jusqu’alors interdit.
Bientôt, il lia d’autres amitiés avec d’autres garçons et parfois même quelques filles.
Mentant à ses parents en leur disant passé la soirée chez un enfant de leur paroisse, il l’a passait en réalité chez Rayan, Charlie ou Bonnie à regarder des films interdit, à manger ou même à boire et à fumer.
À 14 ans, il connu sa première cuite, passant la journée du lendemain à vomir ses tripes sous le regard idiot de ses parents convaincu de la maladie de leur fils.
Après tout, comment pouvait-il en être autrement ? N’ayant eux-mêmes jamais vécu un tel état et convaincu qu’ils étaient de la sagesse de leur fils, les voilà bien dépourvus en de tels cas.
Une fois encore, Jude ne put s’empêcher de trouver que ceux qu’il avait un jour admiré faisaient en réalité pitié.
Une fois sortie de leur cocon rassurant, ils ne connaissaient décidément rien à la vie.
Seule Mary semblait avoir compris ce qui se tramait, mais sans jamais n’avoir rien dit. À 12 ans, elle était déjà bien plus consciente de leur époque que ne le seraient jamais leurs parents.

Puis, quelques mois après son 15ème anniversaire, sa vie prit un tout nouveau tournant.
Si jusqu’alors l’adolescent cachait du mieux qu’il le pouvait ses changements à ses géniteurs, ce ne fut plus le cas au lendemain de sa première fois.
Aussi catastrophique que celle-ci eut été, elle fut l’électrochoc manquant au garçon pour enfin dire merde à ses parents.
Fini de picoler dans leur dos, il en avait marre de jouer au fils prodige et de changer de casquette sitôt sortie de la maison familial. Il ne supportait plus d’accompagner sa famille à l’église tout les dimanche, écoutant un prête prêcher l’amour de son prochain sans jamais l’avoir connu. Marre d’écouter les sermons qu’il connaissait déjà par coeur et dont il avait prit plaisir à tester les limites jusqu’à temps de se décidé à les ignorer purement et simplement.
Il avait picolé en dehors du vin sacré, sang de Jesus Christ notre seigneur.
Il avait fumé, juré et s’était même branler dans les toilettes de son collège. Et alors ? À quoi bon faire semblant si vivre en dehors de la bienséance nous rendait plus heureux ?
S’il avait envie d’être un pervers détraqué, grand bien lui fasse après tout. À quoi bon gâcher une vie mortelle bien réelle au nom d’un paradis incertain ?
Pourquoi, pour pouvoir mourir heureux, fallait-il vivre dans l’ennui le plus total ? Qu’elle était la logique de tout ça?
Il n’y en avait aucune.
Après avoir été assuré qu’il n’avait pas été frappé par la foutre à l’instant où il n’avait plus fait qu’un avec la jeune femme, il se décida à aller de l’avant et vivre comme bon lui semblait.

Il sortait de plus en plus souvent et de plus en plus tard, allant même jusqu’à passer la nuit dehors sans plus donner de nouvelle jusqu’au lendemain après-midi, voir deux journées plus . Il jurait devant ses parents, fumait, leur criait des insultes et refusait catégoriquement de les accompagner à la messe. A 16 ans, il avait décoloré ses cheveux mi-long en blond en signe de contestation.
Pire, il avait eu l’audace de d’aborder le sujet du sexe avec sa petite sœur de seulement 14 ans. Il avait osé lui parler contraceptifs et plaisir solitaire, à eux pour qui le sexe servait principalement à faire des enfants et où le plaisir n’était qu’un bonus offert à quelques couples mariés privilégiés.
Pas étonnant que l’orgasme soit si rare chez leur femme étant donné qu’ils ne devaient rien connaître à l’anatomie féminine et se contentaient de culbuter leurs épouses jusqu’à temps de se finir.
Un peu comme Jude à l’époque… Dieu qu’ils lui faisaient pitié.
Le point de non retour fut néanmoins franchit le jour où ses parents parlèrent d’appeler un exorciste pour libérer leur fils du démon.
Jude avait alors 17 ans. Il ne lui en fallu pas plus pour qu’il prenne la première valise lui passant sous la main et balance toutes ses affaires dedans avant de quitter la maison en grand fracas.
Arrêtant ses études aux portes du bac, il se servit des économies que ses parents avaient gardé en prévision de l’université pour louer une chambre dans un hôtel miteux et avait commencé à revendre la cam de son dealer habituel en échange de quelques piécettes.
Ses clients ? Ses anciens camarades de classe pour la plupart.
Son commerce ne dura cela dit guère plus de quelques mois, la rumeur de l’un de ses anciens alliés embarqué par les keufs ayant tôt fait de calmer ses ardeurs de baron de la drogue.
On ne change pas comme ça 17 ans d’éducation, après tout…
Finalement, il trouva un boulot sur des chantiers routier, passant le plus clair de son temps à creuser des gros trous dans les autoroutes et les boucher avec une nouvelle couche de goudron.
Un travail qui, loin d’être passionnant et plutôt éreintant, lui permis néanmoins de se payer un studio au lendemain de son 18ème anniversaire.
Après 8 mois passé à fluctuer entre des hôtels bas de gamme et des squats plus ou moins long chez certains de ses amis, il était bien content d’enfin pouvoir avoir un chez lui. Aussi exiguë et simpliste que ce dernier pouvait être.

18 ans - aujourd'hui

Les années suivantes semblèrent s’enchaîner à la vitesse de l’éclair.
Continuant de travailler sur des chantiers pendant environs deux ans, Jude fini par décrocher son métier actuel et, quand bien même ce dernier était-il loin de le faire rêver, au moins lui permettait-il de gagner de quoi finir son mois sans avoir à se casser le dos sous un soleil de plomb.
De toute façon, le jeune homme préférait vivre la nuit.
Une fois le soleil couché et la lune l’enveloppant de sa douce lumière, il pouvait enfin se relâcher et profiter d’un peu d’accalmie.
Enfin, si l’on pouvait dire que traîner avec Charlie était synonyme de calme.
Disons plutôt que cela lui permettait de se changer les idées et de décompresser d’une journée de travail.

Côté coeur, Jude sortie avec plusieurs femmes au cours de ces années, pour la plupart simple amourette jusqu’à sa rencontre avec Naomi.
Naomi, de deux ans son aînée, était une femme simple au caractère bien trempée.
Elle n’avait pas peur de dire haut et fort ce qu’elle pensait de gens, ni d’envoyer se faire foutre ceux qu’elle jugeait indignent de sa présence.
Elle était belle, quand bien même Jude était-il conscient qu’elle ne faisait sans doute pas l’unanimité. Une fille de l’est. Un petit bout de femme aux larges hanches et au regard animal.
Elle avait beau faire deux têtes de moins que lui, jamais la jeune femme ne peinait à se faire entendre de son copain.
Même avec du recul, le brun ne pouvait nier ses sentiments.
Il avait aimé Naomi de tout son coeur et, son éducation chrétienne aidant sûrement, sa plus grande tristesse avait été de constater que ses initiales n’étaient jamais apparu sur son poignet.
Certes, il avait conscience que cette histoire d’âme sœur n’induisait pas forcément un amour dans le sens premier du terme, mais il aurait quand même rêvé que ce soit le cas avec Naomi…
Ce le fut pour elle, d’ailleurs. Sitôt que son chemin eu croisé celui de Jana, des initiales d’un noir d’encre apparurent sur son poignet au cran damne de Jude qui se força à croire son amie lorsque cette dernière lui répondit que c’était là celles d’une femme. D’une simple amie…
Une femme oui. Une amie, non.
Mais ça, Jude ne l’appris qu’une année plus tard, lorsque Naomi se décida enfin à lui avouer la vérité, après que l’homme lui ait parlé de s’installer ensemble…
Ainsi va la vie…
Si dire que Jude était parvenu à tracer un trait définitif sur leur relation serait mentir, il est néanmoins parvenu à passer le cap du premier mois et à prendre la vie du bon côté.
Ce n’était pas la bonne, tout simplement.
Pour l’heure, l’amour n’était pas sa priorité de toute façon.
Il voulait d’abord trouver un objectif à sa vie et s’élever d’une manière ou d’une autre dans la société.
Lorsqu’enfin il se sentira épanoui dans son job, qu’il aura un appartement digne de ce nom, alors seulement il pourra penser à se caser pour de bon.
Ou alors il devait pécho une bourge. Au choix.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Zelda Davenport
FORT ET INDéPENDANT
✜ Date d'inscription : 25/07/2018
✜ Lettres d'Amour : 215
✜ Salaire mensuel : 376
✜ Compte en banque : 1123 $
✜ Enfants : Elle n'en a pas mais aimerait plus que tout fonder une famille. Mais pour ça il faudrait déjà qu'elle dise la vérité à sa famille et à sa meilleure amie.
✜ Profession : Elle est étudiante en cardiologie.
✜ Avatar : Kathryn Prescott.
✜ Crédits : moi même(vava).
✜ Autres Comptes : Kalianah Rhodes et Leonora Turner.
✜ Niveau D'écriture : Je suis une Vague (s'adapte au partenaire).
Voir le profil de l'utilisateur
FORT ET INDéPENDANT

Lun 20 Aoû - 16:58
re bienvenue avec Juju ce personnage!
Ce choix de vava!

Bon courage pour ta fiche. Si tu as des questions, tu sais où me trouver. Bon courage pour ta fiche. Et ton vava est réservé pour cinq jours soit jusqu'au 25.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cameron Henderson
Membre du mois
✜ Date d'inscription : 10/08/2018
✜ Lettres d'Amour : 187
✜ Salaire mensuel : 47
✜ Compte en banque : 1480 $
✜ Age : 28
✜ Enfants : Lola, ma fille de cinq ans.
✜ Profession : Journaliste de mode
✜ Avatar : Leighton Meester
✜ Crédits : lux aeterna (vava)
✜ Niveau D'écriture : Je suis une Vague (s'adapte au partenaire).
Voir le profil de l'utilisateur
Membre du mois

Lun 20 Aoû - 17:08
J'aime trop le prénom Jude!
Re bienvenue sur fys, tu connais la maison maintenant hein Et bon courage pour la suite de ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

Lun 20 Aoû - 17:10
Invité
Rebienvenue parmis nous
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Addoth I. Mausar
je suis en vacance je reviens vite
✜ Date d'inscription : 18/07/2018
✜ Lettres d'Amour : 116
✜ Salaire mensuel : 0
✜ Compte en banque : 1579 $
✜ Age : 30
✜ Enfants : Aucun enfant.
✜ Profession : Je suis tatoueur
✜ Avatar : Rick Genest, l'incroyable, le magnifique. Je sais que ça semble totalement improbable et pourtant le voici sous vos yeux ébahis.
✜ Crédits : Moi-même parce que j'aime faire des choses avec mes petites mains voyez-vous.
✜ Autres Comptes : Moony Park, la resplendissante.
✜ Niveau D'écriture : Je suis une Vague (s'adapte au partenaire).
Voir le profil de l'utilisateur
je suis en vacance je reviens vite

Mar 21 Aoû - 9:57
Bienvenue ! Bonne chance pour ta fiche !


▬ J'ai cru que je t'aimerais jusqu'à ma mort. Je dois probablement l'être désormais. ▬
Johann Wolfgang von Goethe
©️ Miss Pie

Revenir en haut Aller en bas
avatar
D. Rose Brown
qui s'y frotte, s'y pique
✜ Date d'inscription : 26/07/2018
✜ Lettres d'Amour : 93
✜ Salaire mensuel : 48
✜ Compte en banque : 968 $
✜ Age : 24
✜ Enfants : Pas de marmots à déclarer.
✜ Profession : Barmaid au Blue Night
✜ Avatar : Adelaide Kane
✜ Crédits : ely.
✜ Niveau D'écriture : Je suis une Vague (s'adapte au partenaire).
Voir le profil de l'utilisateur
qui s'y frotte, s'y pique

Mar 21 Aoû - 16:57
Re-bienvenue ! Encore un personnage (et un début de fiche) vraiment très cool ! J'ai hâte de lire la suite !!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Zelda Davenport
FORT ET INDéPENDANT
✜ Date d'inscription : 25/07/2018
✜ Lettres d'Amour : 215
✜ Salaire mensuel : 376
✜ Compte en banque : 1123 $
✜ Enfants : Elle n'en a pas mais aimerait plus que tout fonder une famille. Mais pour ça il faudrait déjà qu'elle dise la vérité à sa famille et à sa meilleure amie.
✜ Profession : Elle est étudiante en cardiologie.
✜ Avatar : Kathryn Prescott.
✜ Crédits : moi même(vava).
✜ Autres Comptes : Kalianah Rhodes et Leonora Turner.
✜ Niveau D'écriture : Je suis une Vague (s'adapte au partenaire).
Voir le profil de l'utilisateur
FORT ET INDéPENDANT

Mer 22 Aoû - 8:27
Félicitation Jude
Encore un personnage haut en couleurs. Jaime beaucoup le fait qu'il se soit rebeller contre sa famille. Qu'il brise les règles imposées pour faire les siennes tout en gardant au fond de lui, malgré tout, son éducation. Bref hâte de voir son évolution. je file te colorer .
Encore une fois bravo tu es maintenant un habitant de Fairwalk ! Nous allons te laisser RP et vagabonder sur le forum comme tu le souhaites, mais nous allons quand même te donner une petite liste pour que tu arrives à t'y retrouver. Mais avant de commencer, saches que nous t'offrons 500$ qui seront déposé sur ton compte en banque ! Voilà un sujet qui explique comment gagner et dépenser son argent ! Maintenant voici une petite liste de choses à faire et/ou à savoir !

Avant tout, tu dois Recenser ton Métier, ton Logement, ton Anniversaire, ton Statutet surtout te recenser toi !
Pour les demandes diverses et variées comme, les changements de groupes, de pseudos et autre, il suffit de te rendre juste ici.
Si tu recherches un amoureux, une voisine ou n'importe qui important pour toi, tu n'as le créer juste là. Tu as le choix entre créer un pré-lien ou un scénario, mais tout est détaillé donc ne t'inquiète pas !
Il arrive que des fois il faut s'absenter, dans ce cas, tu dois remplir ce formulaire, et créer un nouveau sujet !
Bien entendu tu as le droit à l'éternelle fiche de liens dans laquelle tu peux également poster tes RPs (sinon tu peux les mettre dans ton profil).
Concernant les rps, si tu veux chercher un partenaire ou recenser un rp libre c'est par là
Nous n'allons pas te révéler toutes les surprises que possède Fairwalk, donc nous laissons un peu tout regarder et te familiariser avec les lieux. Nous te souhaitons également de passer de bons moment sur Find Your Soulmate.
Pour faciliter ton intégration au sein du forum ou en cas de question, n'importe laquelle soit-elle, n'hésite pas un seul instant à prendre contact avec un membre de l'équipe administrative.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Toute histoire a son commencement :: Les Actes de Naissances :: Les Actes en Règles-
Sauter vers: