AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 :: Voyages :: Autre Part Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Je suis content de te revoir. Joy et Zéphyr.
avatar
Zéphyr Rhodes
membre absent
✜ Date d'inscription : 24/07/2018
✜ Lettres d'Amour : 34
✜ Salaire mensuel : 297
✜ Compte en banque : 500$
✜ Age : 28
✜ Enfants : Un en construction dans le ventre de Joy, mais il ne le sait pas encore...
✜ Profession : Militaire ou Soldat tout dépends comment les gens aiment appeler ce métier.
✜ Avatar : Matthew Daddario
✜ Crédits : pūnisher
Voir le profil de l'utilisateur
membre absent

Ven 10 Aoû - 12:17
Je suis content de te revoir
Joy et Zéphyr
Zéphyr est assis au fond de l'avion, le voyage est été long et surtout douloureux. Il rentre chez lui à cause de son accident qu'il a eu il y quelques semaines. Bien sûr ce n'est qu'une petite partie de l'iceberg car il souffre aussi de stress post traumatique. Il se souvient encore de la mort de son meilleur ami comme si c'était hier. C'est dur pour lui d'en parler de se dire que son meilleur ami, celui qu'il connaissait depuis qu'il est gosse est maintenant décédé... Il est mort en le protégeant, c'est lui qui ne devrait plus être là. Il se souvient de ses derniers mots. Jason était dans ses bras il lui tenait la main disant qu'il allait se battre. Quiconque connait Jason sait que c'est un battant, mais ce jour là était le combat de trop. Jason ouvrit les yeux une dernier fois et fis promettre à son meilleur ami de veiller sur Joy sa petite soeur, comme il le fait pour Kalianah. Zéphyr refusa d'abord, disant qu'il devait lui même veiller sur sa soeur, mais voyant que son ami allait mourir, il lui promis, que jusqu'à son dernier souffle il prendrait soin de Joy quoi qu'il arrive et ne la laisserait jamais tomber. Puis les jours sont passés, pour laisser place aux semaines et le jeune Rhodes n'était toujours pas en état, il dormait de moins en moins. Pourtant dans la marine on t'apprend que quand quelqu'un meurt tu bois de l'eau et tu repars, qu'il ne faut pas s'arrêter sur la mort, qu'elle fait partie de la mission, mais s'en ai trop pour Zep. Il faut dire qu'il y a à peine un an il enterre ses parents et maintenant son meilleur ami, cela serait dur pour n'importe qui... Mais Rhodes est un dur à cuire et il a tenu coup, enfin jusqu'à son accident d'hélicoptère... Du coup, Zéphyr doit rentrer chez lui déjà pour voir un psychologue pour l'aider à surmonter la disparition de Jason, mais aussi pour que sa jambe se remette de l'accident. Il ne sert à rien dans un état pareil à la base...

Le retour à la maison est extrêmement long. Les roues heurtent le tarmac de l'aéroport de Fairwalk, Zéphyr laisse échapper un soupir qu'il ne savait pas qu'il tenait. Tandis que tout le monde récupère ses affaires dans les compartiments au-dessus de la tête, Zep attends. D'une part car avec ses béquilles il ne veut pas retarder les gens et d'autres part car il ne sait pas quoi s'attendre en sortant d'u terminal. Kalianah doit venir le chercher. Finalement, il se lève prenant les béquilles, jetant le seul sac qu'il a apporté avec lui - un sac rempli de quelques paires de vêtements - avant de quitter l'avion derrière quelques traînards, faisant ses adieux aux agents de bord avec un demi-sourire. Il sort son téléphone et lit son message.

SMS DE KALIANAH: Désolée je ne peux pas venir te chercher ce matin, mais on fait toujours notre soirée pizza ce soir. C'est Joy qui passera te prendre.

Zéphyr prend en compte son message, finalement, il ne verra pas sa soeur maintenant. Il marche comme il le peut avec des béquilles et son sac et aperçoit Il y. Il se dirige vers elle. Zep ne sait pas si elle sait ce qu'il sait passé pour son accident d'hélicoptère, il a prévenu sa soeur mais pas Joy. Il espère qu'elle n'est pas trop choquée de le voir avec des béquilles et la tête un peu amoché. Une fois devant la demoiselle, Zéphyr la serre dans ses bras comme pour la saluer en se baissant du mieux qu'il peux pour enterrer son visage dans son cou. Il avait besoin de ce moment.

- Hey.

Dit-il, se reculant après un moment pour regarder son visage, secouant un peu la tête en souriant.

- Je suis content de te voir.
10/08/18 | j'espère que ça te va, j'aime pas les ouvertures | @Joy Henderson
DARIA


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Joy Henderson
froid et détaché
✜ Date d'inscription : 25/07/2018
✜ Lettres d'Amour : 199
✜ Salaire mensuel : 618
✜ Compte en banque : 776 $
✜ Age : 26
✜ Enfants : Pas encore mais bientôt
✜ Profession : Professeur des écoles
✜ Avatar : Phoebe Tonkins
✜ Crédits : TAG
✜ Autres Comptes : Anna L. Moon
Voir le profil de l'utilisateur
froid et détaché

Sam 11 Aoû - 12:33
Je suis content de te revoir...
Je n’avais pas cours aujourd’hui, ma remplaçante prenait déjà le relais régulièrement pour tout les rendez-vous que me prenait mon père, il était dingue, mais pour lui, maintenant qu’il n’avait plus mon frère, il s’était donné comme mission de me protéger et de tout faire pour ce bébé. Même sans en connaître le père, il ne voulait pas que je souffre. J’avais donc opter pour une grasse matinée bien méritée, et pour une fois mon ventre ne me fis pas de caprices.
Le réveil ne sonna pas .. Mais mon portable sonna quand même. Un texto que Kalianah, je savais que Zéphyr avait laissé un carnet avec des numéros au cas où elle en aurait besoin et visiblement, je devais être dedans. Elle me demandait si je pouvais aller récupérer Zéphyr à l’aéroport. Mon cœur se mit à battre la chamade, je ne pus retenir un sourire, Zéphyr rentrait à la maison. Et en même temps, mon estomac fit une pirouette et je dus rapidement de lever pour aller déjeuner.

Une fois fait, je me suis déplacé jusqu’à la salle de bain pour pouvoir prendre une bonne douche. L’eau coulait sur mon corps. Les souvenirs de Zéphyr et moi refirent leur apparition. Ses cheveux qui me chatouillaient la clavicule, ses magnifiques yeux tellement intenses, ses mains si douces qui parcouraient mon corps.. Ses lèvres si douces. Un frisson, que je ne pus réprimer, me parcourut toute entière. Et soudain mon cerveau reprit le dessus. Comment allais-je lui expliquer ce qu’il y avait dans mon ventre ? Ma main se posa encore une fois instinctivement sur mon ventre. Une larme perla au coin de mes yeux. Je décidais d’en finir rapidement avec ma douche et de filer m’habiller. Je ne savais pas vraiment comment m’habiller.. Je voulais être belle pour lui. Pour lui montrer que j’étais heureuse de le revoir. Mais je ne voulais pas qu’il voie le début de mon ventre pointer.. Il était hors de question qu’il reste ici à cause de nous, enfin de ce Gudule dans mon ventre.

J’enfilais un peu automatiquement une petite robe assez ample couleur prune et une veste noire puis j’allais dans le hall de mon appartement pour mettre des bottines noires et pris mon sac, il était l’heure de le rejoindre.
Je montais dans ma voiture, et vérifiai l’état. Il n’y avait pas de bazar ni de papier de nourriture qui traînait, mais je vérifiais surtout s’il n’y avait pas de rendez-vous qui traînait où alors de dossier qui pourrait m’obliger à lui dire la vérité. J’allais rendre service à sa sœur, mais il ne fallait pas que je me fasse griller..

Je me garais et essayais de retrouver mes esprits. Zéphyr m’avait tellement manqué et puis tout nos moments ensemble m’avaient manqué. Je savais que la mort de Jason l’avait sûrement affecté, et cela me fit un peu peur, mais j’avais vraiment hâte de le revoir.
De loin, je remarque quelqu’un avec des béquilles et son sac sur le dos. Je l’aurais reconnu parmi des millions, sa silhouette, je la connaissais par cœur. Je commençais alors à m’approcher de lui.

Je fus soulagé de le voir enfin, mais je n’étais pas au courant pour les béquilles. Il avait été blessé ? Comment ? Avait-il lui aussi risqué sa vie ? Je me mis à paniquer à l’idée de le perdre lui aussi. Mais le contact de ses bras contre mon corps et son souffle dans mon cou me transporta sur un nuage... Je resserrais alors mon étreinte en me lovant contre son torse. Je fis tout de même attention de ne pas le déséquilibrer.
Il me salua en se reculant un peu, il était content de me revoir.

-Moi aussi, je suis contente de te revoir, tu m’as énormément manqué.

Mon sourire le plus sincère et tendre s’afficha sur mon visage.
Je pris son sac. Je n’avais pas le choix de faire ça pour lui. Je ne le laisserai pas porter son sac avec ses béquilles.

-Tu es blessé ?

Ce n’était pas vraiment une question, plus une affirmation, mais ma voix, c’était tinté de craintes et de peur.
Le perdre n’était même pas envisageable.

tenue de Joy:
 



You are ...

...My sweet dream
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Zéphyr Rhodes
membre absent
✜ Date d'inscription : 24/07/2018
✜ Lettres d'Amour : 34
✜ Salaire mensuel : 297
✜ Compte en banque : 500$
✜ Age : 28
✜ Enfants : Un en construction dans le ventre de Joy, mais il ne le sait pas encore...
✜ Profession : Militaire ou Soldat tout dépends comment les gens aiment appeler ce métier.
✜ Avatar : Matthew Daddario
✜ Crédits : pūnisher
Voir le profil de l'utilisateur
membre absent

Lun 13 Aoû - 20:40
Je suis content de te revoir
Joy et Zéphyr
Zéphyr n'etait jamais autant de fois rentré à Fairwalk ces douze derniers mois. Il y avait eu l'accident de ses parents, il était resté pas loin de trois mois dans le Connceticut, puis une permission quelques temps après ou il est reste presque un mois et demie... Enfin sur une année il était autant resté ici que loin. Cela lui faisait bizarre. Mais il n'avait pas imaginé devoir rentrer à cause d'un accident. Depuis près de dix ans qu'il est engage dans la marine, il n'a jamais été blessé, enfin blessé au point de devoir reste chez lui...
Le voici maintenant devant Joy, il lui arrivait de lui parler, enfin quand Jason était en conversation avec elle, il montrait toujours sa bouille et la faisait sourire. Zéphyr préférait quand même appelé sa soeur en vidéo même si lui ai arrivé de l'appeler une ou deux fois par Skype. Par contre ils ont toujours communiqué par lettre, mais ça, Zep ne l'a jamais dit même pas à Jason c'était leur petit secret - en plus du fait qu'ils couchent ensemble - mais même avec tous les appels vidéo rien n'aurait pu le préparer a ce moment. C'est à dire tenir Joy dans ses bras
, même dans ses rêves il n'imaginait pas ça. Voir Joy et la prendre dans ses bras comme il venait de le faire, après tout ils n'étaient pas en couple. Zep s'est sentit un peu mal en prenant la jeune femme dans ses bras, ils n'étaient aussi intime d'habitude du moins en public. Il se recula d'elle.

- Moi aussi, je suis contente de te revoir, tu m’as énormément manqué.

Zéphyr sourit à la remarque de Joy. Il n'est pas le même quand ils sont seuls et en public même s'il essaie malgré lui de garder une certaine distance pour pas tomber amoureux. Il ne veut pas l'aimer, elle ou n'importe qui...  

- Tu es blessé ?
- Oui j'ai eu un accident il y a quelques jours...

Zéphyr n'entre pas plus dans les détails, il fait dire que Joy n'a pas besoin de savoir. Elle vient de perdre son frère, elle ne veut sans doute pas savoir le récit de Rhodes sur son accident d'hélicoptère puis il n'y a pas grand chose à raconter. Enfin, il n'en a pas envie... D'ailleurs il faudra qui lui parle de Jason et de ses derniers mots pour elle, mais lors de l'entêtement il ne lui a pas adressé un mot. C'était des funérailles national et Zep y était surtout en tant que collègue de la marine de Jason et pas en tant que meilleur ami. C'était une cérémonie officielle et à peine terminé il était déjà dans un avion avec le reste de ses troupes pour repartir... Le jeune américain se retient d'ouvrir la bouche quand il voit la brune portant son sac mais il sait que Joy est comme Jason très têtu alors c'est impossible de lui faire changer d'avis et que Zéphyr puisse porter son sac.

- Je suis heureux de te voir, mais je ne savais pas que tu connaissais Kalianah... Il se mords la lèvre avant de reprendre. Elle ne va pas être disponible avant quelques heures, si tu as rien de prévu je me suis dis qu'on pouvait trainer ensemble...

Il avance doucement avec ses béquilles avec Joy à ses côtés en écoutant sa réponse. Il faut dire que même si lui et le frère de la demoiselle était pratiquement siamois Joy et Kalianah se sont croisées que peu de fois et ne sont pas vraiment adressées la parole, du moins pas la connaissance du soldat.
10/08/18 | je voulais te répondre avant de partir... | @Joy Henderson
DARIA


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Joy Henderson
froid et détaché
✜ Date d'inscription : 25/07/2018
✜ Lettres d'Amour : 199
✜ Salaire mensuel : 618
✜ Compte en banque : 776 $
✜ Age : 26
✜ Enfants : Pas encore mais bientôt
✜ Profession : Professeur des écoles
✜ Avatar : Phoebe Tonkins
✜ Crédits : TAG
✜ Autres Comptes : Anna L. Moon
Voir le profil de l'utilisateur
froid et détaché

Mar 14 Aoû - 1:56
Je suis content de te revoir...
Je n’avais pas revu Zéphyr depuis l’enterrement de Jason. Ce jour-là , il était là droit comme un i dans son magnifique uniforme qu’il portait mieux que personne, pour rendre hommage à mon frère. J’avais concentré mon regard plusieurs fois sur lui plutôt que sur le cercueil de mon unique et éternelle moitié. Mon frère.. Je savais déjà que j’étais enceinte de lui. Je n’avais pas vraiment eu le choix en étant malade dès le début. Mais je n’avais rien dit, et de toute manière, je n’aurais pas pu .. Il était à peine descendu qu’il remontait déjà dans un avion pour repartir avec le reste de la troupe.
C’était, il y a un peu plus d’un mois, et j’étais enceinte de même pas un mois et demi.. Je ne sais même pas si à ce moment précis, il aurait eu envie de me parler.

De toute manière en public, nous agissions comme deux amis. Et encore, sans accolades, sans démonstrations physiques dirons nous. Nous étions enfin, nous, enfin, j’étais enfin, moi quand nous passions une porte et que nous nous retrouvions enfin seul. Mais ce jour-là sur le tarmac de l’aéroport, je ne pus m’empêcher de le prendre dans mes bras. Il m’avait manqué. Son étreinte était douce et tendre et depuis le décès de Jason, je ne rêvais que de ça.
Je n’avais pas cessé de lui écrire des lettres, même si ayant peur que celle-ci soit lu, je ne parlais la plupart du temps que de la pluie du beau temps, qu’il me manquait et qu’il me tardait de le revoir. Je n’avais jamais parlé du bébé, ou de ma peine pour Jason. Je ne devais pas l’attrister plus. Sur le terrain, je ne voulais pas que son chagrin cause sa perte et visiblement, c’était raté.

Je lui demandais tout en étant plus sur une affirmation s'il était blessé. Il me confirma qu’il avait eu un accident il y a quelques jours. Mais il n’en dit pas plus. Il n’en dira pas plus. Pour le moment en tout cas. Zéphyr n’était pas quelqu’un qui aimait parler de ce genre de chose, et en plus, je savais qu’il aurait hâte de retourner sur le front. Il était comme ça. Et c’était sûrement ça qui m’empêchait de lui dire la vérité.
-Tu es sain et sauf, c’est tout ce qui compte, avais-je dis tout bas plus pour me rassurer moi-même que pour qu'il m'entende.
Le dernier qui avait été blessé à ma connaissance était mon frère et maintenant il était mort, et je ne voulais pas qu’il arrive quelque chose à Zéphyr. Je ne pouvais pas le perdre lui aussi. Pourtant, tout le monde sait qu’un soldat défendra sa patrie coûte que coûte. Et je les trouvais extrêmement courageux.

Le sac de Zéphyr sur mon épaule, je commence doucement pour ne pas le déranger comme il est en béquille à me diriger vers ma voiture. Il prit la parole. Il était heureux de me voir, mais il ne savait pas que je connaissais Kalianah. Tout naturellement et un peu trop vite et sans réfléchir, je lui répondis.
-J’avais un rendez-vous à l’hôpital et nous nous sommes croiser, mes paroles montèrent à mon cerveau et je réalisais que j’en avais peut-être trop dit. Et puis avant de partir, tu lui as laissé un carnet avec des numéros en cas d’urgence et le mien est dedans, ajoutais-je en essayant de lui faire oublier mes premières paroles.

Puis il m’annonça qu’elle ne va pas être disponible avant plusieurs heures. Il me proposa alors qu’on traîne ensemble..
Un sourire s’accrocha sur mes lèvres, passé du temps avec Zéphyr, je ne pouvais rêver mieux. Je n’avais pas cours et en plus, nous étions ensemble. Je repensais à la dernière permission qu’il avait eue. Nos moments ensembles. Nous avions passé des instants intimes et d’autres un peu moins. Je me souviens de la soirée télé en train de regarder une série de films avec des pizzas, mais cette soirée avait un peu dérapé dirons nous. Nous avions passé une des meilleures nuits que j’ai jamais passée. Nous étions ensemble, sans personne d’autre, juste lui et moi dans notre bulle..
Mon sourire se perdit dans ce souvenir. C’était peut-être cette nuit-là que le bébé avait été créer…

-J’ai du temps libre moi aussi, je n'ai pas cours aujourd'hui, lui répondis-je en tentant d’essayer de retrouver mon sourire tant bien que mal. Que voudrais-tu faire ? Des idées?
Ma question pouvait paraître bateau, mais si nous nous retrouvions seul comment pourrais-je ne pas craquer sur cet homme. Et mon ventre commence à se voir, j’ai même une collègue qui m’a dit : "on ne dit rien, mais dans un mois, tu nous annonces la bonne nouvelle".. Je n’avais pas prévu de l’annoncer, mais je crois que ce fichu ventre et mes nausées m’ont forcément trahi.

Je ne veux pas que Zéphyr le sache, enfin pour le moment, je ne sais même pas comment lui dire…


You are ...

...My sweet dream
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Voyages :: Autre Part-
Sauter vers: